Portrait de petite #15 - Sabine Letellier

Aujourd'hui, je vous présente Sabine Letellier, une petite d'1m50, spécialisée dans la brocante en ligne.

J’ai dit à ma fille « Regarde ! Celui-là, il parait complètement zinzin » ! J’ai ajouté « Si un jour, je dois monter ma société, je l’appellerai Balizinzin. »

Peux-tu commencer par te présenter ?

Je m’appelle Sabine, j’ai 58 ans et je mesure 1m50. Je suis mariée, j’ai 3 enfants et je gère un compte Instagram de Brocante en ligne @Balizinzin, avec ma sœur. On chine principalement de la décoration et du mobilier et on organise ensuite des ventes sur Paris.

 

Peux-tu nous parler de ton parcours ? 

J’ai commencé à travailler dans l’hôtellerie de luxe après mes études. J’ai rapidement arrêté quelques années plus tard car je suis tombée enceinte. De fil en aiguille, j’ai eu d’autres enfants. Et j’ai recommencé une activité dans la brocante en ligne quand ils étaient plus grands.

 

Peux-tu nous parler de ton activité ? En quoi cela consiste ? 

On chine en brocantes, en ressourceries ou chez des particuliers. Ce sont souvent des objets ou de la vaisselle auxquels on donne une seconde vie en les proposant à la vente sur notre compte @Balizinzin. Le projet est né de ma sœur Bénédicte. On aime beaucoup chiner et acheter toutes les deux, mais on manque de place pour tout garder chez nous. C’est de là qu’est né ce concept d’achat et de revente pour en faire bénéficier les autres. Beaucoup de personnes nous disent qu’ils ne savent pas chiner ou qu’ils n’aiment pas ça tout simplement. Notre mission est de leur faire une sélection et qu’ils n’aient plus qu’à piocher dedans. A côté d’Instagram, on organise une ou deux ventes physiques dans l’année.
 

Le nom Balizinzin, ça vient d’où ? Et qu’est-ce que cela signifie ?

Balizinzin n’évoque pas la brocante mais plutôt notre histoire. J’étais avec ma famille à Bali il y a presque 10 ans, et c’est un lieu où il y a beaucoup d’éléphants. Nous en avons vu pas mal et il y en a un qui n’arrêtait pas d’agiter sa trompe. J’ai dit à ma fille « Regarde ! Celui-là, il parait complètement zinzin » ! J’ai ajouté « Si un jour, je dois monter ma société, je l’appellerai Balizinzin ». Quand on a créé notre entreprise avec ma sœur, je lui ai proposé ce nom. Et elle a tout de suite dit « OUI » !
 

Comment c’est de travailler en famille ?

Ça se passe bien, même nous n’avons pas le même caractère. Bénédicte est un peu plus leader que moi, mais ça se passe très bien ! On se partage les tâches. Elle chine et moi, je gère le reste : la communication, le service client, etc. 
 

Qu’est-ce qui te challenge et te fait vibrer dans ton activité ?

Le moment exceptionnel qu’on garde en mémoire, ça a été notre première vente à Paris. On avait un très bel espace, ce qui a facilité la chose. On a chiné pendant 6 mois pour tout revendre. Vu qu’on n’était pas connues encore, on a communiqué sur l’événement grâce aux réseaux sociaux et à des flyers distribués dans la rue, et étonnamment ça a très bien marché ! Ce qui me fait vibrer, c'est de dénicher la perle rare pour nos clients et de les voir s'émerveiller de nos trouvailles.
 

Comment vois-tu l’avenir de la brocante en ligne ? 

C'est porteur, on est complètement dans la tendance de l'upcycling. Désormais on est très nombreuses à faire ça. Il y a 5 ans, on n’était pas autant sur le marché. Mais on a chacune notre personnalité, notre style et je trouve ça bien ! Je pense vraiment qu'il y a de la place pour tout le monde !
 

Tes meilleures adresses pour chiner ?

On chine dans le Nord de la France ou en Bretagne, et parfois quand on part en vacances. Quand je chine à Paris, je vais surtout dans les brocantes, ressourceries, vide maisons EMMAUS, etc. On ne chine jamais sur internet.
 

Pour finir, quelques questions pour mieux te connaitre  :

Ta pièce PASW préférée ? 

J’adore le pantalon Vanessa, je l’ai acheté dernièrement.

 

Ton dernier coup de cœur mode ? 

Mon dernier coup de cœur est un coup de cœur assez classique : le pull en cachemire. J’en ai acheté un dernièrement en bleu marine. Quand il y a une pièce qui me plait, je la rachète à chaque saison.

 

Ta tenue de tous les jours ?

Je suis très jean/pull. Très simple !

 

La dernière pièce que tu as chinée ?

J’ai chiné à Nantes de la vaisselle vintage que j’adore !

 

Un message à transmettre à toutes les petites qui vont te lire ? 

Mangez de la soupe ! *rire*

Merci beaucoup Sabine !

28 janvier, 2022 — Clara Legaillard

Laisser un commentaire

Note : les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.