Portrait de Petite #6 : Lisa Nguyen, 1m59, naturopathe | petiteandsowhat
 On se retrouve aujourd'hui, avec un nouveau Portrait de Petite. Lisa, 1m59, est naturopathe. Son parcours est très inspirant, puisqu'elle s'est récemment reconvertie. Elle a commencé sa carrière dans la banque. Je ne vous en dis pas plus et vous laisse découvrir ce portrait.

Le microbe n'est rien, le terrain est tout

Bonjour Lisa, tu as 31 ans, tu as travaillé pendant 8 années dans la banque et il y a deux ans, tu décides d’entreprendre une reconversion professionnelle pour devenir naturopathe. Qu’est-ce qui t’as fait sauter le pas ?

Je suis une passionnée. Depuis que je suis petite, je suis passionnée par l'environnement, par la santé. J'ai toujours été très intéressée par ces sujets. Mais pendant mes études, à aucun moment donné, je n'ai pensé m'orienter vers ces domaines. J'ai des origines Vietnamiennes : mes parents sont arrivés en France en 1988. Ils voulaient que je fasse des études. Et comme je n'avais pas vraiment de modèle, j'ai suivi la voie qu'on voulait pour moi. A cette époque, je ne m'étais pas posée plus de questions. J'ai donc fait un bac +2 puis une licence dans la banque parce que j'aimais le contact.
En parallèle de mon activité de salariée en banque, comme j'avais du temps, je me suis beaucoup impliquée dans l'associatif. J'ai travaillé sur pas mal de projets. J'ai fait du bénévolat pour la fondation Goodplanet et pour Générations Cobayes. Finalement, à travers le bénévolat, je faisais ce que j'ai toujours voulu faire. A savoir partager et transmettre sur des sujets liés à la santé, l'alimentation et l'environnement.
J'étais plus enthousiaste à partager à travers les ateliers de bénévolat que j'animais, qu'à travailler en banque. J'ai commencé à me poser des questions et à me demander pourquoi je n'en ferais pas mon métier. Pour me conforter dans mon choix, je suis allée à la rencontre d'entrepreneures.

Quelles sont celles qui t'ont le plus marquée et le plus inspirée ?

Il y a Leila, la fondatrice de Bliss Home. Bliss Home, c'est une plateforme qui répertorie des thérapeutes de confiance. C'est aussi une maison holistique qui organise des workshops bien-être et des ateliers de yoga. J'ai beaucoup aimé m'entretenir avec Leila. C'est quelqu'un de très humble. Son parcours démontre qu'on peut entreprendre, en étant bienveillant et en restant fidèle à ses valeurs.
Il y a également Cindy qui a eu un cancer du sein. A sa rémission, elle a pris conscience de toute la dimension de la santé et a créé la Curcumabox. Son produit phare qu'elle a créé, c'est le Curcunola, un granola au curcuma.
Toutes ces rencontres m'ont fait énormément de bien. Elles m'ont donné confiance en moi. Ma reconversion était enclenchée ! J'ai pris la décision de quitter mon emploi en 2018. Puis en Octobre de la même année, je commençais ma formation de naturopathe.

Est-ce que tu peux nous expliquer en quoi consiste la naturopathie ?

L'Organisation Mondiale de la Santé (l'OMS) classe la naturopathie comme 3ème médecine traditionnelle mondiale, après les médecines chinoises et ayurvédiques. La naturopathie vise à préserver et améliorer la santé globale d'un individu à travers des moyens naturels tels que les conseils alimentaires, la gestion du stress, l'activité physique, etc.

En tant que naturopathe, tu pratiques des bilans de vitalité. En quoi ça consiste ?

Le bilan de vitalité consiste à mesurer l'état de forme du client. En fait, on réalise comme un audit de l'organisme. On commence par une observation morphologique (étude du visage, des mains, des formes du corps). Car notre corps en dit long sur nous ! Ensuite, on le questionne sur ses antécédents familiaux, ses habitudes alimentaires, son sommeil, son mode de vie, etc. Et enfin, on lui donne des conseils et on émet des recommandations. Le rôle du naturopathe, c'est en fait de faire de la prévention. Nous sommes des éducateurs de santé. Notre objectif est de former nos clients pour qu'ils deviennent autonomes sur leur propre santé.

Tu mènes une vie à fond à l’heure ! Tu as ton activité de naturopathe, tu animes des ateliers, tu es bénévole dans différentes associations. Comment fais-tu pour rester en forme ? Et quelles sont tes astuces pour tenir un rythme effréné ?

J'ai beaucoup d'énergie ! La base, c'est le sommeil. Il me faut 8h de sommeil par nuit : je sais que mon corps n'est pas au meilleur de sa forme avec 6 ou 7h seulement. Je pratique également le jeûne intermittent. Ça consiste à faire du repos digestif. On a tous un coup de barre quand on digère, parce que notre corps utilise notre énergie pour digérer. Donc logiquement, quand le corps ne digère pas, il a beaucoup d'énergie qui peut être utilisé pour d'autres fonctions. Très souvent je dîne, et je ne mange plus avant l'heure du déjeuner. Et je n'ai même pas faim le matin quand je me lève.

Quels sont tes conseils pour éviter de tomber malade l’hiver ?

Il y a trois règles de base pour éviter de tomber malade, et avoir un "bon terrain" : il faut avoir une alimentation saine, un sommeil réparateur et faire de l'exercice. En naturopathie, on dit que "le microbe n'est rien, le terrain est tout". Ça fait depuis deux ans que je ne suis pas tombée malade, parce que je respecte toutes ces règles de base. Mon astuce, c'est la cure de gelée royale que je fais à l'entrée de l'hiver (fin novembre, début décembre) pendant trois semaines.

Mais parfois, on ne peut juste pas dormir ! Quand on est parent par exemple et qu'on est réveillé toute la nuit. C'est l'expérience qui parle ! Qu'est-ce qu'on peut faire ?

Il faut faire des micro-siestes de moins de 30 minutes. Il est important également de ne pas faire de grasses matinées. Quand tu souhaites rattraper du sommeil, il faut dormir 8-9h, pas plus. Au-delà, le rythme de sommeil est déréglé et ce n'est pas bon.

On sait bien qu'une bonne santé passe par une alimentation saine. Quels sont les aliments à bannir de notre alimentation ?

La naturopathie privilégie une alimentation biologique, de saison, en utilisant les produits les plus bruts pour cuisiner. Il faut donc éviter à tout prix les produits industriels et raffinés (qui sont plein de conservateurs et de colorants cancérigènes à haute dose). Pour cuisiner, je conseille des cuissons douces : à la vapeur ou au wok pour conserver un maximum de nutriments.

Et pour finir, quelques questions pour mieux te connaître.

Une gourmandise pour laquelle tu ne peux que craquer ?

La galette des rois, j'adore la frangipane !

Ta routine beauté ?

Je rince mon visage avec un savon solide saponifié à froid. Cette technique permet de préserver tous les minéraux et vitamines. J'aime beaucoup utiliser les savons de chez De Marseille et d'Ailleurs. Ensuite, j'applique de l'eau florale à la rose en spray de chez Herbes et Traditions. Je l'utilise comme un tonique; la rose hydrate la peau et a des vertus anti-rides. Et je termine avec ma crème de jour Omoi Skincare.

Les trois objets qui ne quittent jamais ton sac à main ?

Mon portable, un baume à lèvres et l'huile essentielle du petit grain bigarade.

A quoi sert cette huile essentielle ?

C'est une huile essentielle relaxante. Je mets une goutte sur le poignet et j'inhale.

Ta dernière lecture ?

Ma dernière lecture, c'est un magazine santé et bien-être qui s'appelle "Plantes et Santé" (ma belle-mère est abonnée :)).

La tenue que tu portes au quotidien ?

J'aime beaucoup mettre des jupes avec des petits hauts que je rentre à l'intérieur de la jupe. J'adore le velours : en robe, jupe ou haut. Je n'ai pas de marques préférées en particulier. Dernièrement, je fais pas mal de trocs et vide dressings avec des amies pour renouveler ma garde-robe tout en donnant une seconde vie aux vêtements. Et j'essaie de soutenir les créatrices et les marques engagées vers une mode éthique et inclusive.

Ta pièce préférée de la collection Petite and So What ?

C'est le pantalon Natalie car on peut facilement l'associer à un haut, une chemise ou un tee-shirt. Et parfait avec la ceinture en velours qui habille le pantalon et qui nous met en valeur notre jolie taille !

Ton dernier coup de cœur à nous partager ?

C'est le bain de gong, une technique très ancienne venue d’Asie. C’est un bain sonore qui produit une sensation de bien-être au travers de la vibration de l’eau contenue dans le corps (pour info : notre corps contient de 70 à 80% d’eau). Lors d'un bain de gong, on est allongé sur un tapis, entre deux gongs. Des bols tibétains, sur lesquels le sono thérapeute va venir jouer dessus, sont disposés sur notre corps et autour de nous. Les bains de gong apportent une sensation intense de relaxation et de bien-être et rééquilibrent les trajets énergétiques. Il n'y pas meilleur moyen pour se détendre et lâcher prise. J'ai beaucoup aimé ceux pratiqués par le sono thérapeute Breton Olivier et Marët et par Zen & Sounds à Paris.
Merci beaucoup Lisa pour toutes ces découvertes !

Je vous invite à suivre Lisa sur Instagram (@lesgrainesdelisa). Si ça vous intéresse, Lisa peut vous accueillir pour un bilan de vitalité chez Bliss Home. Elle peut également se déplacer à votre domicile. Lisa sensibilise également à la « prévention-santé durable » à travers des ateliers et des initiations à la naturopathie en entreprise ou association.

Bonne journée et à bientôt ! Xxx
13 février, 2020 — Julie Luong Si

Laisser un commentaire

Note : les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés.