fbpx
petite portrait petite

Portrait de Petite #7 : Marie-Lou Lesage, illustratrice de Les P’tites Meufs

mars 31, 2020
petite-and-so-what-portrait-petite-marie-lou-lesage-illustratrice

Je vous invite dans ce 7ème portrait à découvrir Marie-Lou Lesage, une illustratrice d’1m53 qui dépeint avec beaucoup d’humour les situations « de petite » qu’elle vit au quotidien.

J’ai décidé de créer mon propre compte de dessin sur Instagram en 2017. Je voulais un thème drôle qui me représentait bien et qui racontait ma vie.

Marie-Lou, comment as-tu appris à dessiner ?

Je dessine depuis que je suis toute petite, en fait depuis que je sais tenir un crayon. Je me suis orientée assez tard vers le métier d’illustratrice. J’ai appris les bases et techniques du dessin à travers des cours de dessin traditionnel, de couleurs (de colorisation), de nu, de placement des ombres et des lumières, etc. lorsque j’ai fait une année de mise à niveau en arts appliqués après l’obtention d’un BAC général.

Tu dessines depuis l’âge de 4 ans. A partir de quel moment tu as eu le déclic et tu as su que tu voulais en faire ton métier ?

Je ne suis pas née dans une famille d’artistes. Par contre, je dirais que j’avais des prédispositions pour devenir une artiste avec une tante peintre et un grand-père architecte. Petite, je voulais être auteur illustratrice. Mais j’avais conscience que c’était compliqué de vivre en tant qu’artiste. J’ai donc choisi de passer un baccalauréat général. J’ai ensuite fait des études pour être graphiste et directrice artistique. C’est à l’issue de mes études, après un BTS en design graphique et un master en webdesign que  je me suis réorientée vers l’illustration.

Comment sont nées ces situations de petite qui te caractérisent tant ?

Au cours de mon cursus en webdesign, j’ai pu suivre quelques cours de peinture digitale et de colorisation sur tablette. Je me suis découvert une passion ! J’ai adoré ! J’ai du coup ressorti la tablette Bamboo qu’on m’avait offerte à mes 18 ans pour m’entrainer. Pendant un an, je me énormément entrainée toute seule puis j’ai décidé de créer mon propre compte de dessin sur Instagram en 2017. Je voulais un thème drôle qui me représentait bien et qui racontait ma vie. C’est comme ça qu’est né les P’tites Meufs.

Est-ce que tu peux nous décrire ta journée type de travail ?

Je me lève à 8h30 et je me mets au travail à 9h30. Je commence par répondre à mes mails. Puis je m’occupe des corrections à faire sur des travaux déjà livrés à des clients. Je fais ma pause déjeuner entre 13-14h. Je reprends le travail jusqu’à ma prochaine pause. A 17h30, je sors promener mon chien. Puis au retour, si je n’ai pas trop de boulot, je fais un dessin pour les P’tites Meufs. Sinon, je continue sur mes commandes pro jusqu’à 19h-19h30. Et des fois encore plus tard quand c’est le rush. Il m’arrive de bosser le soir devant un film.

Quel est ton rapport avec ta taille ?

Aujourd’hui, je suis en paix avec ma taille. Mais j’ai été un peu complexée jusqu’à la fin de mon adolescence. Dans mon école, je trouvais toutes les filles super belles, grandes et bien sapées. Je me sentais ridicule à côté. Je n’ai jamais été très complexée mais je prenais régulièrement des remarques sur ma taille. Il y en a une qui m’a particulièrement marquée. J’étais en 5ème et j’avais été interrogée au tableau par ma prof de SVT : « Lesage au tableau ! » J’étais devant le tableau quand elle a dit : « Mais qu’est-ce qu’elle est minuscule celle-là, on va aller lui chercher un tabouret ! » C’est un cas particulier puisqu’en temps normal, je reçois plutôt des remarques mignonnes sur ma taille.

Quels sont les comptes d’illustrateurs que tu aimes suivre au quotidien ?

Margaux Motin, Diglee, Pénélope Bagieu, Mathou, Adolie Day, Magalie Foutrier, Riad Sattouf, Julien Neel, Zep.

A quand la BD des « P’tites Meufs’ ? Parce que moi, je l’attends !

Je travaille dessus ! J’en dirai un peu plus quand ce sera le moment.

Quels sont les conseils que tu peux donner aux personnes qui te lisent qui veulent se lancer dans l’illustration ?

De dessiner tous les jours et de ne pas hésiter à s’inspirer de ce qui existe déjà (j’ai pas dit copier bien sûr). A force, tu finis par trouver ton propre style. La clé, c’est le travail. Il faut s’entrainer énormément. Le conseil que je peux vous donner, c’est de ne pas hésiter à prendre des photos de postures, etc. Par exemple, moi je prends souvent des photos de mains pour m’aider à les dessiner.

Maintenant, je vais te poser quelques questions pour mieux te connaître. Quelle est la tenue que tu aimes porter au quotidien ?

En hiver, je porte un jean droit taille haute, avec un pull col roulé, un manteau mi-long et des bottines avec 5 cm de talons. C’est ma tenue de tous les jours. Et au printemps, je porte un jean droit, un tee-shirt avec un trench et des mocassins noirs avec un petit sac à main sympa.

Et ta tenue spéciale confinement ?

Je m’habille même pendant le confinement. Je mets un jean, un pull, des chaussettes pilou. Et c’est no make-up !

Quelle est ta pièce préférée Petite and So What ?

La blouse moutarde Cécile que j’ai hâte de porter au printemps !

Ta paire de chaussures fétiche, d’ailleurs tu chausses du combien ?

Je chausse du 36 1/2. J’adore mes Reebok blanches à plateforme qui me rajoutent bien 4 ou 5 cm !

Les produits de beauté dont tu ne peux pas te passer ?

J’adore l’eau florale Aqua Magnifica de Sanoflore et ma crème hydratante bien sûr ! En maquillage, je ne peux pas me passer de mon eye-liner (le stylo waterproof de chez Kate Von D), de mon anti-cernes et des rouge à lèvres de chez MAC.

Ton restaurant préféré à Paris ?

J’adore les restaurants italiens Gemini Family. Je retrouve souvent mes copines là-bas.

Ton livre de chevet du moment ?

Je lis beaucoup de BD. En ce moment, je suis en train de lire Sorcières : La puissance invaincue des femmes de Mona Chollet. C’est un livre qui met en parallèle les sorcières et les féministes. La dernière BD que j’ai lue et que j’ai adorée, c’est Sacrées Sorcières de Pénélope Bagieux.

Ton dernier coup de cœur à nous partager ?

Mon dernier coup de cœur, c’est un coup de cœur fringue : c’est le Levi’s 501 que je porte en longueur 26 et qui est parfaitement adapté à une petite.

petite-and-so-what-interview-petite-marie-lou-lesage-1
petite-and-so-what-interview-petite-marie-lou-lesage
petite-and-so-what-interview-petite-marie-lou-lesage-3

Crédit : Marie-Lou Lesage

Merci Marie-Lou ! Je vous invite à suivre Marie-Lou sur son compte Instagram ici. Et je vous prépare un Afterwork pour que vous puissiez la rencontrer dès que le confinement est levé. En attendant, prenez bien soin de vous !

Vous Aimerez Aussi

Aucun commentaire

Répondre